Bonjour Denis et merci de prendre un peu de temps pour répondre à quelques questions. 

 

Vous êtes de fidèles supporters et partenaire du C'Chartres Basket Féminin, quelles sont les raisons qui motivent un tel engagement, renouvelé chaque année ? 

Nous avons sollicité le C Chartres basket à l'époque AB Chartres pour un partenariat autour de fèves pour nos galettes des rois en 2018.
Nous avions fait des fèves aux couleurs des clubs et associations de Chartres et du Coudray.
L'accueil du club a été très bon, nous avons été invités à venir aux matchs, c'était l'année de la finale en Play-off.
Nous ne connaissions pas bien le basket. Le spectacle, l'ambiance de la salle bien menée par le speaker et le public, nous ont filé le virus. Et celui-là, il est bon !
Depuis, nous accompagnons le club à l'esprit familial avec grand plaisir.

 

Il vous arrive même de venir en groupe, avec vos salariés ?

Oui, avec l'accord du club, nous invitons une fois dans la saison nos salariés à voir ce spectacle. Parfois avec des connaissances des amis de la famille.
Nous tentons de faire connaitre le basket féminin qui mérite, à nos yeux, plus de médiatisation et de considération même si sur Chartres un noyau de média, entreprises et passionnés font de bons échos aux filles du C'CHARTRES BASKET. Les jours de match sont des jours de fêtes (à l'américaine comme disait Tati)

 

Il me semble que des liens particuliers se sont créés avec les joueuses, qu'en est-il ?

Le côté familial et accessible de l'équipe favorise ces rapports, ensuite elles sont gourmandes tout comme Benoit et d'autres...! Alors cela facilite !
Nous avons fait à deux reprises des cours de pâtisseries en début de saison pour aider à la cohésion du groupe. Mais au delà de l'aspect gourmandise c'est l'humain qui entre en jeu.
Les filles sont les protégées de Marie!

Chaque saison, avec le turn-over, nous sommes attristés par les départs et enthousiasmés par les arrivées. On s'attache aux personnalités des joueuses.
Les matchs à huit clos nous privent de ces moments cette saison. Nous suivons l'équipe sur les réseaux sociaux et à travers les diffusions des rencontres sur Chartres live ou sur les diffuseurs des équipes adverses lorsque Chartres joue à l'extérieur. Mais la saveur n'est pas la même.

 

Le Club est engagé dans la formation des jeunes.
Nous savons que tu es aussi très impliqué dans la formation de jeunes apprentis ? Peux-tu nous en dire plus ? Ton implication, ta motivation,...

Depuis toujours, dans mon métier, je transmets ce que je sais. Lorsque nous nous sommes installés en 1997 nous avons de suite formé des apprentis.
Cette transmission est naturelle et essentielle. Tout comme le club, je pense que la formation est un enrichissement, une satisfaction, ainsi qu'une façon d'enrichir nos équipes et d'assurer les transmissions.
Si on se renferme sans transmettre nos savoirs on s'appauvrit, à mon avis, et je trouve ridicule les recettes secrètes et les savoirs cachés. Une fois que nous aurons tourné notre page professionnelle, quelle gratification en tirerons-nous?. C'est aussi très gratifiant quand le succès est au RDV mais pas seulement. Faire progresser des personnes, en l'occurrence des jeunes, même si ce ne sont pas tous les premiers dans leur discipline fait partie de notre rôle sociétal.

Nous suivons le parcours des jeunes qui sont passés chez nous, nous avons gardé contact avec bon nombre d'entre eux. Qu'il aient poursuivi ou non dans le métier, ils ont fait partie de notre famille et en font toujours partie pour un grand nombre.

Je pense que j'ai véritablement la fibre de la formation et surtout par le biais de l'apprentissage qui est une voix qui a beaucoup souffert et lutte encore contre cette image de voix réservée aux échecs de l'éducation nationale. C'est pourtant un ascenseur social à prendre en exemplarité.
C'est pourquoi je suis très impliqué dans la gestion du CFA Interpro de Chartres. J'ai l'habitude de dire, et je ferai cette fois un parallèle avec le basket : nous faisons un métier manuel qui demande une intelligence pour commander les bras et réaliser de belles et bonnes choses. Une bonne intelligence au basket saura mettre au profit de l'équipe l'application des stratégies pour les achever de l'adresse du bras.

 

C'est une période compliquée pour de nombreuses entreprises, comment cela se passe-t-il pour vous ? 

Nous sommes chanceux d'être dans un secteur qui n'a pas souffert de fermeture ou de restriction. Nous n'avons pas à nous plaindre vis à vis des commerçants restaurateurs et autres entreprises qui ont vu leur économie ou leurs projets stoppés.
Certes, nous avons dû mettre en place des mesures d'accueil pour nos clients et renforcer nos protocoles d'hygiène dans nos process. Mais cela fait déjà partie de notre métier, des procédures de nettoyages et désinfections. Cela n'a pas chamboulé notre organisation. Même si ce n'est pas plaisant de se retrouver derrière des plexiglass avec des masques.

Nous avons plutôt été épargnés par la maladie jusqu'ici, en dehors de deux cas, un asymptomatique et d'un malade qui s'est bien remis, sur 20 personnes qui travaillent au quotidien en proximité. Nous faisons tous les efforts possibles pour limiter les risques.
Là encore nous nous devons de prendre du recul vis à vis des soignants qui sont en contact direct et des malades puis des familles qui ont été gravement ou tristement touchés.

 

Un dernier mot pour le Club et ses supporters...

Nous sommes toujours à fond derrière le club et l'équipe.
Nous avons hâte de retrouver l'ambiance de la halle avec les supporters qui répondront présents nous en sommes convaincus.

Prenez soin de vous de vos proches et de votre prochain pour combattre la transmission de ce virus COVID19.

Nous vous souhaitons à tous, une fin d'année paisible et lumineuse et nos meilleurs voeux pour l'année 2021.  

 

 

La parole à nos partenaires #1

Nos partenaires

Voir tous nos partenaires
Ville de Chartres
Chartres Enseignes
Chartres Métropole Innovation Numérique
MUTUELLE SOLIMUT CENTRE OCEAN
L\'Odyssée
Novonordisk